S'abonner
fr.
en.
Retour
Autres articles
Le roman la « logique de l’acouphène » raconte l’expérience d’une classe d’étudiants en systémie, bousculés par la désinvolture de leur enseignant. De façon métaphorique, au travers des questions des élèves, le roman fait découvrir des bases de l’approche systémique, leur application dans les situations de vie compliquées et la surprise provoquée par les changements de représentation qui en découlent.
 
Indisposée par le désordre apparent de l’enseignement et, surtout, l’absence de support écrit, une étudiante se lance, dans une « quête du graal » pour rassembler les notes d’anciens élèves.
Elle produira, à la fin du roman, le « Petit traité de développement des relations ».
Cette présentation théorique, rappelle les travaux de l’Ecole de Palo Alto, présente les composantes du changement et expose, aussi opportunément que brillamment, les ancrages philosophiques du « paradigme systémique ».
Des réflexions et conseils pratiques pour les intervenants, distillés au long du propos, agrémentent avec profit l’attention des lecteurs.
 
Cette lecture de « la logique de l’acouphène » révèle l’importance du point de vue choisi dans le récit que nous faisons des événements de nos vies mais aussi de la relation avec nos proches.
Ainsi comprenons-nous pourquoi la vie semble plus facile, plus ouverte et plus féconde à celui qui a pris le parti de porter son regard en priorité sur ce qui va bien, qu’à celui qui ne sait plus voir autre chose que ce qui dysfonctionne.  … ?
 
C’est bien ce qu’apprend le travail de groupes en approche appréciative (AI) : il y a toujours une solution et de l’envie pour les équipes qui prennent le parti de s’appuyer sur ce qui fait ressource pour construire ensemble un futur désirable et oser la transformation dans ce contexte.
 
Dans l’exploitation des résultats d’une enquête interne, une équipe peut vivre la même expérience. En regardant ce qui va bien autant que ce qui va moins bien, en s’ouvrant à la diversité de points de vue, l’équipe sort du récit si facilement imposé de ce qui ne va pas. Alors peuvent s’ouvrir des conversations où chacun a plaisir à prendre place pour co-construire avec le meilleur de chacun.
 
Une lecture vivante et décalée ! Chaque chapitre est une surprise.
 
 
.  Lu par Benoît De Saint-Vincent
 
Article suivant
Prestations Prestations Voici Pragma Voici Pragma Contact Contact