Contact
fr.
en.
Très actif sur le sujet depuis dix ans, PRAGMA souhaite faire découvrir l’Appreciative Inquiry. Thierry BRIGODIOT, associé du cabinet, présente cette démarche centrée sur ce qu’il y a de meilleur en chacun

Bien plus qu’une tendance, l’Appreciative Inquiry, ou démarche appréciative, est un mouvement de fond. Créée à Cleveland à la fin des années 80 par David Cooperrider, docteur en psychologie des organisations et professeur à l’Université Case Western Reserve, introduite en France par l’IFAI (Institut Français d’Appreciative Inquiry) en 2009, cette méthode de conduite du changement appartient au bien commun. La France est l’un des pays les plus actifs dans la promotion de cette démarche : en dix ans, l’IFAI a formé plus de 1 000 praticiens, et en mars 2019, l’Institut a organisé le congrès mondial (World Appreciative Inquiry Conference - WAIC) à Nice qui a réuni près de 400 praticiens venant de plus de 30 pays différents.

« L’Appreciative Inquiry demande de s’engager de façon pleine et entière et d’y porter toute son exigence. » Thierry BRIGODIOT, associé PRAGMA

L’Appreciative Inquiry invite un individu ou une organisation à porter son attention sur les défis relevés, les succès,... tout ce qui est source de vitalité et de développement.
Cette démarche demande de s’engager de façon pleine et entière et d’y porter toute son exigence . "Being Appreciative Inquiry" disent les anglo-saxons pour parler d’un état d’esprit qui consiste à privilégier les ressources et les forces plutôt que de se focaliser uniquement sur la résolution de problème et la plainte.

« Le protocole de l’Appreciative Inquiry est utilisé dans la construction de visions stratégiques et politiques. » T.B.

L’Appreciative Inquiry redonne le pouvoir aux organisations et aux individus ; son protocole, très simple, leur permet de décider des sujets sur lesquels engager leur énergie. En somme, les sujets qui comptent vraiment.

Ce protocole sert également à la construction de visions stratégiques et politiques pour les dirigeants. Kofi Annan, par exemple, l’a utilisé pour un sommet « improbable », organisé en 2004 par l’ONU, réunissant plusieurs milliers de dirigeants de différentes sphères économiques.

L’Appreciative Inquiry est une démarche qui engage le dirigeant

Choisir cette voie demande au dirigeant de répondre à trois questions :
  • -Est-il prêt à traiter un sujet en s’intéressant à ce qui fonctionne plutôt qu’en analysant les problèmes ?
    Ce choix, inhabituel et courageux, est un véritable changement de posture.
    -Est-il prêt à faire confiance à ceux et celles qui « font » ? Considère-t-il que l’intelligence existe à tous les niveaux de l’entreprise ?
    Avec l’Appreciative Inquiry, les niveaux hiérarchiques s’estompent pour laisser la place à des échanges en parité.
    -Est-il prêt à soutenir dans le temps ce qui lui sera proposé ?
La démarche étant centrée de façon durable sur ce qu’il y a de meilleur en chacun, la nouvelle posture du dirigeant, ou du commanditaire, doit aussi s’inscrire dans la durée car retourner dans le command & control serait contreproductif.

PRAGMA veut redonner le pouvoir à l’intelligence et à l’enthousiasme
 
PRAGMA s’appuie sur l’Appreciative Inquiry pour conduire des projets d’accompagnement, projets que l’on peut articuler avec d’autres démarches. Le cabinet accompagne également les dirigeants et les managers pour qu’ils intègrent cette nouvelle posture et en fassent un état d’esprit. Redonner le pouvoir à l’intelligence, à l’enthousiasme, à l’envie primordiale de faire au mieux son travail, tel est  la finalité de nos accompagnements.
 
Article suivant
Convictions Convictions Prestations Prestations Pragma Pragma Contact Contact